La Dordogne

Longueur dans le département : 178 km

Copie de IMG-20120802-00108

 

Catégorie piscicole : 2ème catégorie sur tout le département. 
Rivière entièrement classée en Domaine Public Fluvial sur le département.

Principales espèces de poissons rencontrées et Techniques de pêche conseillées :  Elle est classée rivière à saumons et truites de mer. 
D’autres espèces migratrices y sont présentes comme la grande alose ou la lamproie.


- en amont de LIMEUIL : truite**, goujon***, ablette**, gardon***, vairon**, vandoise**, barbeau**, brochet*, sandre*, perche**. 
Pêche au toc, à la mouche, au vairon manié, au vif, au lancer, au coup. 

- en aval de LIMEUIL : brochet**, sandre***, perche**, gardon***, ablette**, barbeau**, goujon**, chevesne*, carpe***, silure***, alose*. 
Pêche au coup, au vif, au poisson mort manié, au poisson mort posé, à la mouche pour l’alose, pêche de la carpe la nuit autorisée sur certains parcours (voir réglementation).

Commentaires : La partie haute de la Dordogne, en amont de LIMEUIL, est une rivière, certes soumise à l’influence des barrages hydroélectriques avec des marnages importants, avec de très nombreuses zones de courants propice à la présence de truite, parfois de très belle taille, et d’une très forte population de goujon, le tout dans un cadre superbe, la rivière étant encadrée par de hautes falaises calcaires la plupart du temps surmontées d’un château. 
Dans les zones plus calmes et les couasnes (bras morts), les poissons comme les gardons et les poissons carnassiers y sont abondant (voir réglementation particulière pour la pêche dans les couasnes). 
En aval de la confluence avec la Vézère à LIMEUIL, la Dordogne s’élargie, devient majestueuse avec de très nombreux méandres et l’influence de nouveaux barrages hydroélectriques (MAUZAC, TUILIERE et BERGERAC). 
Elle présente alors toutes les caractéristiques de la grande rivière de plaine avec une population importante de poissons blancs (gardon, ablette, chevesne, brème) et de poissons carnassiers (brochet, perche et surtout sandre et silure). 
La particularité de cette zone, est sans aucun doute la fréquentation par les espèces migratrices, en particulier la grande alose, qui offre au pêcheur une autre possibilité de profiter de cette superbe rivière en pratiquant une pêche qui sort vraiment de l’ordinaire et quasi exclusive.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :